Archive for the ‘Uncategorized’ Category

h1

Devenir un pseudo-anarchiste en huit étapes faciles

mardi, 12 février 2013

Image

 

Vous n’avez pas de vie et vous vous cherchez quelque chose à faire pour remplir cet immense vide qui vous pollue l’existence depuis toujours ? Parfait c’est exactement ce qu’il faut pour être un pseudo-anarchiste. En ayant un travail et des responsabilités, c’est très ardu de remplir les conditions qui seront expliquées dans les prochaines minutes.
 

1. VOUS ÊTES PEUREUX ? PAS GRAVE 

Soyons honnête, en groupe vous faites des choses que vous ne feriez pas si vous étiez seul. Provoquer les policiers, provoquer des gars beaucoup plus costauds que vous, bloquer la route à des voitures. Mais ce n’est pas tout, avec l’arrivée des téléphones cellulaires et de You Tube, c’est le Saint Graal. 

 
Maintenant, non seulement vous pouvez utiliser la protection du groupe pour devenir un courageux de salon, mais vous pouvez aussi utiliser la vidéo pour menacer ceux que vous harceler. Comme c’est merveilleux.
 
Je sais ce que vous allez me dire. « Oui mais d’avoir un téléphone intelligent et utiliser l’internet et You Tube, ce n’est pas aller contre tout ce que le mouvement anarchiste prône ? » Oui mais vous êtes un pseudo anarchiste vous vous rappelez ? Alors on ne va pas s’enfarger dans les fleurs du tapis pour des détails de logique et de cohérence. 
 
Critiquer le capitalisme sur un téléphone conçu par l’une des plus grandes entreprises capitalistes ayant existé ne devrait pas être un frein à votre envie d’être un pseudo anarchiste.
 

2. UTILISEZ DES TERMES QUE VOUS NE MAÎTRISEZ PAS MAIS QUI FRAPPENT

Y a des mots clés qui frappent. Des gestes même peuvent être utilisés sans aucun scrupules parce qu’après tout, vous êtes un anarchiste donc, pas de loi. C’est beau hein ? Parlez de capitalisme, de néo-libéralisme, d’impérialisme et autre chose finissant en –isme qui semble effrayant. 

 
Évoquez la désobéissance civile, la résistance et l’ordre et vous aurez presque l’air crédibles. Faites du name-dropping: Martin Luther King, Rosa Parks, Ché Guevara. N’ayez pas peur, y en a plein.
 
Citez Gandhi, Sun Tzu et tout autre homme historique respecté et distortionnez leurs meilleures citations pour les accoler à votre cause. N’importe qui connait l’histoire et les contextes vous trouverons ridicules mais la plupart des gens sont des ignares donc…
 
Bien sûr si je vous faisais un quiz là, à brûle pour point, sur ce que veulent dire ces mots, vous seriez tellement à côté de la track que vous ne verriez plus le train passer. Mais encore une fois, des détails. Vous n’avez pas de comptes à rendre à personne, c’est ça la beauté de l’affaire.
 
Écoutez bien, vous vous demandez jusqu’où vous pouvez aller ? Vous ne le croirez pas. Le salut hitlérien ! Oui oui je vous jure. Vous le faites et quelques idiots vont vous condamner sur les médias sociaux mais c’est tout. On n’est pas en Allemagne où vous pourriez vous faire emprisonner pour ce geste dégradant. 
 
Peu importe que vous salissiez la mémoire des millions de victimes de l’holocauste et de leur famille qui ont souffert, votre cause est plus importante que tout. Encore une fois, vous faites ce que vous voulez et de toute manière, ils sont morts right ?
 
Vous êtes au Québec. L’endroit où on vous donne 45 avis que votre manifestation est illégale avant de prendre les mesures plus féroces pour vous faire partir. Vous êtes au Québec où on créée une loi spécialement pour vous mettre des bâtons dans les roues, spécialement vous visant VOUS et votre groupe, mais où les policiers ne l’appliquent pas. Vous êtes morts de rire ? Moi aussi. Les cons.
 

3. ENTRETENEZ LES THÉORIES DU COMPLOT

Ce point-ci est très très important alors soyez attentifs. Établissez des complots partout ! C’est facile parce qu’encore une fois vous n’avez pas de preuves à donner. Vous n’avez qu’à le mentionner et vous réfugier derrière pour justifier toutes vos actions. 

 
Des exemples ? Facile. Prétendez que tous les médias d’un organisme de presse font partie d’un grand complot global contre vous. Exemple La Presse, ou le Journal de Montréal ou les deux, who cares ?
 
Donc prétendez que parce que Desmarais a reçu le premier ministre Charest dans son domaine, que tous les journalistes sont contrôlés par lui et écrivent ce qu’il demande. Enlevez tout cerveau, tout éthique et toute fierté personnelle aux journalistes, ils sont les petits chiots de Desmarais, ils le sont tous. Ils se sont fait « brainwasher » par Desmarais avec un ingrédient dans l’eau de la bâtisse de la rue Saint-Jacques.
 
Voici un exemple de rapprochement facile que vous pouvez faire pour justifier des complots. La station de radio 98,5 à un animateur vedette qui s’appelle Paul Arcand, son frère Pierre Arcand a déjà été à la tête de Corus Québec qui avait 98,5, Pierre Arcand est ministre du gouvernement Charest, le 98,5 est donc l’objet de propagande du Parti Libéral. BOUM ! Facile hein ?
 
Vous pouvez faire plein de théories du complot comme ça facilement et sans devoir le prouver parce que ? Hé oui, vous n’avez pas à vous préoccuper des faits. Dites n’importe quoi et faites le salut hitlérien, vous êtes un anarchiste.
 

4. PLUS VOUS CRIEZ, PLUS VOUS AVEZ RAISON

Quand un journaliste vous interview ou quand vous appelez dans les lignes ouvertes, parlez fort. Parce qu’une grosse conception dans le monde anarchiste est que plus on crie, plus on a raison. Celui qui crie le plus fort possède la vérité. Il est donc important de :

 
– Parler plus fort que votre interlocuteur
– Lancer des mots clés du point 2
– Sacrez
– Ayez l’air choqué choqué
– Soyez agressif
– Ne vous laissez pas interrompre et terminez votre cassette
 
Il y a une convention dans la société moderne où une personne prend la parole, l’autre écoute. Ensuite celui qui écoutait rétorque et celui qui parlait écoute. Plus maintenant. Vous parlez, les autres écoutent. Ce n’est pas une discussion, c’est un monologue. Vous êtes Yvon Deschamps mais sans le côté comique. Quoi que parfois vous direz tellement d’absurdités que les gens partiront à rire devant vous mais ne vous laissez pas décontenancer.
 
Continuez, criez et terminez ce que vous avez à dire même si l’autre tente de prendre la parole.
 
Quand on n’a pas d’argument, c’est la meilleure façon de sortir indemne d’une « discussion ». Si vous êtes dans une ligne ouverte, raccrochez après avoir appelé sans attendre la réplique. Ça met tout le monde en crisse et vous croyez vraiment être un anarchiste. 
 

5. AYEZ PEUR DE VOS OPINIONS EN VOUS DÉGUISANT

 
Bon, tout pseudo-anarchiste doit au moins se procurer le « starter kit » du parfait anarchiste. Après tout, vous êtes un peu wacko mais pas totalement inconscients. Vous n’allez pas aller vous montrer votre face à la télé et faire honte à votre grand-mère. Vous devez donc au minimum vous procurez :
 
1. Le sac à dos
2. L’anorak
3. Les lunettes de ski
4. Le foulard ou bandeau
 
Ça c’est votre kit de départ. Vous pouvez acheter ça dans n’importe quel commerce capitaliste sale. Si vous voulez être plus « hardcore », achetez-vous des Doc Martens et mettez 7-8 boules de billard dans votre sac à dos. Ne demandez pas pourquoi, vos Kamarades vous le diront.
 

6. INSULTEZ CEUX QUI NE PENSENT PAS COMME VOUS

Il est de bon ton d’insulter les gens qui ne pensent pas comme vous. Je sais que vous aurez tendance à dire « Je respecte ton opinion mais… » NON ! JAMAIS ! Vous allez le traiter d’imbécile, de crétin et d’être à la solde de Charest et des Libéraux. Vous allez le traiter de capitaliste sale. C’est tu clair ?

 
Il est important aussi de tenter de les culpabiliser en disant des choses comme « Au moins nous on tente de changer les choses », ou encore « C’est ça, restez la tête dans le sable » ou autre sottise du genre. Bien sûr vous n’avez aucune idée de ce qu’ils font mais vous assumez. C’est bien plus le fun. 
 
Probablement qu’ils font 40 fois plus pour la société et pour l’avenir du Québec que vous mais ce n’est pas vraiment important. Ce qui importe c’est le poids des mots. Si vous les insultez sur Twitter, n’oubliez pas de les bloquer et déclarer comme spam. Jouissif.
 

7. NE PRENEZ AUCUNE RESPONSABILITÉ POUR VOS GESTES

Vous vous demandiez où était le plus grand plaisir dans le fait d’être un pseudo-anarchiste ? Nous y sommes. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez et ensuite jouer à la victime.  Vous pouvez même casser tout et vous justifier avec des arguments qui n’ont aucun rapport avec vos gestes.

 
Brisez des voitures, des vitrines de magasins mais surtout, SURTOUT de banques, ce symbole du capitalisme. Si les policiers vous attaquent, alors vous criez à la brutalité policière, vous pleurez devant les caméras les yeux rougis par les gaz lacrymogènes. Ça fesse.
 
Votre force est double : Vous êtes jeunes (et supposément étudiant), et vous vivez dans une province matriarcale. Aussi incroyable que ça puisse paraître, brailler devant la caméra que les policiers vous maltraitent va fonctionner avec beaucoup de monsieur et de madame qui vont se laisser attendrir parce qu’ils ont un fils de votre âge ou une nièce. 
 
Mettez le fait de briser des fenêtres sur comment Charest est corrompu. Brisez des voitures d’honnêtes citoyens parce que les policiers vous bousculent, mettez le feu partout parce que, que sais-je ? Scott Gomez est encore à Montréal. N’importe quoi pour vous dédouaner fera l’affaire. 
 
Ha oui n’oubliez pas de crier à la dictature, au fascisme et à l’état policier. Je sais que ça n’a pas d’allure mais ça fonctionne. Trust me.
 
Ce qui m’amène au dernier point. 
 

8. RÉÉCRIVEZ LE CODE CRIMINEL ET LES FONDEMENTS DE LA DÉMOCRATIE

Vous allez me traiter de fou mais je vous jure que cet argument est utilisé souvent avec plus ou moins de succès.

 
Reniez les lois ou les principes démocratiques à votre avantage. Je suis très sérieux.
 
Une loi ne fait pas votre affaire ? Faites comme Jean-François Harrison: ne la reconnaissez pas.
 
Pousser l’audace jusqu’à ne pas reconnaître la cour est d’étirer la sauce mais bon, pourquoi pas. Vous n’avez rien à perdre. Non littéralement à part votre iPhone et quelques fins de semaine, qu’avez-vous à perdre ? Rien.
 
Justifiez d’enfreindre des lois parce que vous n’êtes pas d’accord avec son existence. Ne respectez pas des principes démocratiques comme par exemple si le PLQ est réélu, vous n’allez pas respecter le vote. La démocratie c’est pour les mauviettes. C’est votre démocratie qui compte, pas celle de votre société. Vous êtes contre la société remember ?
 
Prenez ce qui vous plait, reniez le reste. C’est un buffet « All You Can Eat ». Servez-vous et recrachez le reste sur ces cons qui vont travailler chaque jour et paient la majorité de vos études, vos services sociaux, vos soins de santé. 
 
Ces connards sont à votre service. Dites le haut et fort. Et assumez votre rôle de pseudo-anarchiste.
 
Bien sûr ça va durer quelques années et bientôt vous allez vieillir et vous rendre compte que vous disiez n’importe quoi mais au moins vous allez pouvoir dire que VOUS êtes descendu dans les rues en versant une larme en pensant être la réincarnation du Ché et des jeunes de Mai 68.
h1

Le Canadien ne pouvait pas gagner

vendredi, 23 octobre 2009

U88013056-26

Y a des situations où le Canadien ne peut pas gagner.

Le match d’hier contre les Islanders en est un excellent exemple.

Le Canadien a dominé le match et a écrasé l’adversaire 5-1.

On a alors dit que les Islanders sont un club de la LAH, c’est normal, c’est seulement les Islanders etc.

Si le Canadien avait gagné de manière moins convaincante. Les médias auraient dit que le Canadien a du mal a battre une équipe de piètre qualité comme les Islanders, ca en dit gros sur l’équipe.

Si le Canadien avait perdu, comme les Hurricanes la veille contre ces mêmes Islanders. J’ose à peine imaginer toutes les horreurs qui auraient été dites.

Mettons une chose au clair. Le Canadien a battu une équipe de la LNH. Lâchez-moi avec les clubs de la LAH, les Islanders font partie de la LNH.

Les Bruins de Boston ont eu toute la misère du monde à les vaincre plus tôt en saison. Les Hurricanes, que plusieurs personnes placent en séries ce printemps, ont perdu contre eux.

La question que je pose c’est de quelle façon le fait de jouer deux matchs en 24 heures avec un voyage entre les deux a influencé la qualité de l’opposition offerte par les newyorkais. Surtout que le Canadien, lui, se reposait tranquillement chez lui.

La référence que je peux énoncer à ce sujet c’est ce que le Canadien a vécu dans l’Ouest. Le Canadien a bien joué contre les Flames avant de se faire démolir 24 heures plus tard par les Canucks qui eux n’avaient ni joué, ni voyagé la veille.

On aura la réponse dès lundi. Les Islanders reviennent jouer à Montréal cette soirée là et ils n’auront pas joué la veille. Le match devrait déjà être plus compétitif.

Reste que la venue des Rangers de New York samedi est un beau test pour évaluer à quel niveau est rendu le Canadien dans son travail de mutation en une équipe unie et coordonnée. Les Rangers sont beaucoup plus menaçants que les Islanders, c’est une évidence.

Price vs Halak

C’est reparti. Les pro-Price et les pro-Halak s’affrontent à savoir qui est le gardien numéro un du Canadien. Je vais arrêter le suspence immédiatement, le gardien numéro un, c’est Price.

J’aime bien Halak mais il n’a pas le talent de Price. Il est travaillant c’est vrai, il a une bonne attitude, c’est vrai. Mais va-t-il être numéro un, un jour ? Peut-être mais je n’en suis pas convaincu.

Soyons clairs, si Price joue les matchs contre Atlanta et les Islanders, il aurait gagné. Le Canadien a tellement limité les chances de compter que vous auriez mis Halak, Price ou Sandford. Le Canadien aurait gagné.

Contre l’Avalanche du Colorado, Price a très bien fait mais deux tirs déviés sur des patins jumelé à l’incapacité du Canadien à mettre la rondelle dans le filet adverse a changé ce match qui aurait du être une victoire en une défaite.

Je ne pense pas qu’on puisse reprocher quoi que ce soit à Price contre les Sénateurs non plus.

Combien de matchs Price a-t-il volé cette saison ? Deux. Combien de matchs Halak a-t-il volé ? Aucun.

Pire, j’ai trouvé Halak très ordinaire contre les Flames, un match que le Canadien aurait du gagner.

J’espère simplement que le Canadien sera aussi efficace devant Price qu’ils l’ont été devant Halak.

Cela dit, même si Price est la gardien numéro un, je ne le vois pas garder 65-70 matchs. Quand on peut compter sur un gardien de la qualité de Jaroslav Halak, on peut ménager notre gardien numéro un et le faire garder 50-55 matchs et donner le reste à Halak. Un peu comme au début de la carrière de Patrick Roy alors qu’il partageait le travail avec Brian Hayward où le ratio était environ 45-35.

J’ai mentionné que ca prendrait entre 15 et 20 matchs au Canadien avant de voir une bonne cohésion et que la chimie soit au rendez-vous.

On voit déjà que le Canadien exécute mieux les jeux, donne un effort soutenu et la défensive s’est resserrée. Vont-ils réussir le tour de force de se classer pour les séries malgré la perte de Andrei Markov ? On verra

h1

Les médias de Montréal

mercredi, 18 mars 2009

sharks_canadiens22b

Les médias sportifs de Montréal et les fafanes ! C’est dans le cas suivant que ça me fait toujours sourire d’entendre dire que les gens de Montréal connaissent le hockey.

Hier Carey Price a été déjoué sur trois tirs en fusillades. Les Rangers ont donc été trois en trois.

Là on chiale que Price n’a rien arrêté en fusillade, que c’est de sa faute.

Mais personne ne mentionne que Henrik Lunqvist non plus n’a pas arreté de rondelle en fusillade.

Le premier tir a manqué le filet, les deux autres ont compté.

Mais ça, personne n’en parle, on aime mieux s’en prendre à Price qui est l’une des raisons pour lesquels le Canadien a pu se rendre en prolongation. Il a bloqué 36 des 39 tirs dirigés vers lui. Ce qui est une meilleure performance que Lunqvist qui lui s’est fait déjoué trois fois sur 26 tirs.

Mais au lieu de dire que Price a donné un point au Canadien, on aime mieux dire qu’il a couté un point.

Après ca dit connaitre le hockey !

h1

Les médias montréalais connaissent le hockey ? Pas sur !

mercredi, 4 mars 2009

untitled

Chaque année on se fait avoir au jeu. On pense que toutes les équipes se sont améliorées et finalement on se rend compte que ca ne fonctionne que très rarement.

Je me souviens l’an dernier, tout le monde chialait que les Sénateurs avaient fait un coup de maitre en faisant l’acquisiton de Mike Commodore et Corey Stillman.

Finalement on a ben vu que c’était pas le cas. Faut jamais oublier la chimie, la facon que les joueurs s’intègrent dans l’équipe.

C’est rarement concluant.

Aujourd’hui j’en reviens pas d’entendre Bergeron dire a CKAC « au moins les Flyers ont essayé ». Si on avait été chercher Metropolit et Schneider aujourd’hui, la il serait content ?

Si on avait été chercher Tanguay, il aurait été content ?

Mais parce que là aujourd’hui on a pas été chercher quelqu’un, Bob Gainey est un incapable ?

Chaque année c’est la même chose et l’été en regardant les résultats ont dit « Ouin Bob a bien fait de pas bouger ».

La seule équipe qui s’est VRAIMENT amélioré ce sont les Flames avec Jokinen. Même pas Leopold, juste Jokinen.

RDS sont vraiment tout croche. Ils pensent que l’ajout de Steve Montador vient de donner la coupe aux Bruins. MONTADOR ? Voyons donc.

Derek Morris et Antropov aux Rangers c’est bien ordinaire. Bill Guerin a Pittsburgh ? Rien d’énervant ! Ca va faire comme Keith Tkachuk a Atlanta y a quelques années. Ca n’avait pas empeché les Trashers de se faire sortir en 4.

Bob a connu un très bon été. Lang a été une excellente acquisition. Malheureusement il a subit une grosse blessure en route vers une saison de 30-35 buts (il en avait 18). Tanguay c’était une super acquisition, malheureusement blessé gravement et manque 35 matchs. Laraque une bonne acquisition mais il a aussi été blessé la majorité de la saison.

L’acquisition de Schneider a été très positive. Depuis qu’il est là, le power play frappe à hauteur de 44%.

Malgré tout, on va encore dire que Gainey s’est pogné le beigne, que tout le monde c’est amélioré sauf nous et que c’est toujours la meme chose.

Ensuite on va dire qu’on connait le hockey a Montréal.

Souvent, j’en doute.

h1

Petit message personnel

lundi, 22 septembre 2008

Y as tu moyen quand vous vous entrainez de ramasser vos poids ?

Me semble c’est la moindre des choses. T’utilises quelque chose, t’as fini, tu le replace.

J’ai assez de ramasser mes affaires sans ramasser les vôtres.

En plus, on sait pas si y a quelqu’un qui les utilise ou pas donc ca retarde tout le monde.

Si vous savez pas comment vous entrainer et vous comporter dans un gym, restez donc chez vous.

C’est toute !